Go to Top

Aimer l’école avec les jeux pédagogiques

jeux éducatifs

Bien que le jeu soit une activité opposée au sérieux et au travail, impliquant ainsi une aisance et un délassement de la part des joueurs, les pédagogues la proposent aujourd’hui en tant que supports ou outil d’apprentissage et vont même jusqu’à affirmer qu’elle rend l’assimilation rapide, efficace et facile.

Jeu et apprentissage

Bien que le jeu dans la pratique pédagogique des enseignants soit de plus en plus recommandé dans les programmes officiels, son rôle dans les cycles II et III est peu mentionné. Mais si les enseignants parviennent à imposer des dispositifs pédagogiques efficaces quant à l’exploitation des supports ludiques et exigent de la part des élèves rigueur et concentration, le résultat serait à la hauteur des attentes, c’est-à-dire que l’apprenant sera capable d’apprendre en s’amusant. Les jeux pédagogiques à la maternelle sont un parfait exemple.

La progression en apprentissage peut être assurée par le jeu et ce en proposant des jeux de mathématiques au collège ou des jeux de grammaire en se servant de l’outil informatique.

Le jeu un outil de motivation pour l’enseignant et l’apprenant

Le jeu motive l’élève, facilite sa concentration, son recours à la mémoire. Les supports utilisés dans les jeux et les activités ludiques sont attrayants de par leurs couleurs, formes et dessins. En savoir plus ici. Il est souvent question d’images sonores dotées d’une valeur didactique importante. Petit à petit l’enfant va apprendre à devenir responsable, à gérer des situations difficiles s’apparentant à son vécu et ce par le biais des jeux de rôles en classe et il prendra le plaisir à partager et à échanger.

Le jeu est efficace dans le changement du rapport avec le savoir et rend les relations des enfants plus saines. Par le choix des jeux, l’enseignant doit avoir des objectifs spécifiques portant sur les valeurs de la communication telles que le respect des tours de parole, la bonne écoute, le recours aux expressions de politesse dans l’intention de développer les compétences langagières des enfants, par le jeu de langage et leur savoir-faire et savoir-vivre, par le théâtre et les sketches en classe.

Ainsi l’enfant sera capable de s’exprimer, clarifier sa pensée, justifier ses choix, argumenter, perfectionner son langage. Il acquiert en sus des méthodes de travail, le sens de l’ordre, de l’enchaînement logique, du raisonnement, du travail en groupe.

Moult jeux sollicitent des connaissances et des savoir-faire qui sont l’objet de l’enseignement comme les jeux de la géographie du monde, l’arithmétique, la géométrie, le vocabulaire, la syntaxe…

Quant à l’enseignant, le jeu le motive davantage et lui permet à l’enseignant de différencier sa pédagogie, d’adapter aux besoins diversifiés des élèves un même jeu en faisant varier règles et exigences. Le choix se fait suivant les besoins des élèves et des nécessités des programmes officiels.

Les jeux de langue et les jeux de mathématiques sont les plus exploités en classe. Mais, en ce qui concerne l’efficacité et la pertinence de ces pratiques, tout est conditionné par la manière dont le jeu est introduit et, surtout, du choix des jeux proposés.