Go to Top

Partagez des moments de plaisir avec votre enfant avec les jeux

jeux d'enfants

Le jeu est inhérent à la distraction de nos petits chérubins. Mais pour accroitre leur bonheur est donner libre cours à leur jubilation, il convient de leur partager le plaisir de jouer et leur promettre les plus belles surprises en guise de récompense. Voici les jeux interactifs enclins à égayer vos enfants et développer leur intelligence.

Jeu du petit hibou

Qui peut résister à ce jeu coopératif pour les enfants à partir de 4 ans ?

C’est le jeu qui permet aux grands frères, grandes sœurs et parents d’y participer tout en s’amusant aussi. Petit Hibou est un jeu qui a l’avantage d’être évolutif suivant l’âge de l’enfant.

Tout comme les autres jeux coopératifs, tous les joueurs jouent ensemble contre le jeu. Ce qui veut dire qu’il n’y aura ni perdant ni gagnant, tout le monde gagne ou perd ensemble. De cette manière les joueurs pourraient échanger, discuter, s’entraider pour réussir tous ensemble à gagner face au jeu.

Principes du jeu

Le but du jeu consiste à ramener les petits hiboux dans leur nid avant le lever du soleil.

Le plateau de jeu est composé de ronds de différentes couleurs, d’un nid au centre et d’une ligne de temps : à gauche la lune et au bout le soleil.

Au début de la partie, chaque joueur prend, au hasard, 3 pions correspondant à des ronds de couleur ou des soleils.

Si un joueur possède un pion soleil, il est obligé de le jouer. Le pion de temps est alors avancé d’une case…

Mais, si un joueur ne possède pas de pion soleil, il doit dans ce cas poser un rond de couleur. Il prend un hibou de la zone de départ (on pose en début de partie 3,4 ou 5 hiboux selon l’âge des joueurs) puis il le déplace vers le premier rond correspondant à la couleur du pion posé.

Quand un joueur joue un rond bleu, le hibou se déplace sur le premier rond bleu disponible. Mais si le joueur suivant joue aussi un rond bleu, le hibou placé juste avant, ira beaucoup plus loin jusqu’au prochain rond bleu disponible.

Dans ce jeu les joueurs sont censés discuter et se consulter pour réaliser les bonnes combinaisons de couleurs et aider leurs hiboux à regagner leur nid avant le levier du soleil.

Pour les débutants, la partie démarrera avec 3 hiboux. Les joueurs familiers du jeu tenteront 4 hiboux et les experts 5 hiboux.

Poker des cafards

Partagez le plaisir de refiler ces détestables bestioles de cafards les uns aux autres pour entraver l’invasion en participant dans une partie de poker des cafards. A l’instar du jeu de curling, dont le but est de placer tous les bâtonnets sur le pont de singe. Ce jeu coopératif est favorable pour passer des moments exceptionnels avec ses enfants et vaincre l’ennemi qui les menace de défaite.

On commence par mélanger les 64 cartes et distribuer entre les joueurs. Vu le nombre de joueurs, tout le monde ne pourra pas disposer du même nombre de cartes.

Règles du jeu

C’est le plus jeune qui doit commencer.

Ensuite, on doit procéder par choisir une carte que l’on a en main afin de la poser face cachée sur la table et la proposer au joueur de notre choix en lui annonçant le nom d’une bestiole, par exemple : « Cafard! ». Le joueur à qui on propose la carte sera face à deux alternatives :

  • Soit, accepter la carte : Il dit alors « Vrai » s’il pense que la carte est bien la bestiole annoncée, ou bien il dit « Faux » s’il pense que le joueur qui lui propose la carte lui ment, puis il révèle la carte.

S’il a raison, on reprend la carte et on la pose, face visible, devant nous. S’il c’est trompé, c’est lui qui garde la carte, face visible devant lui.

  • Soit, il repasse la carte : il peut décider de la repasser à un autre joueur. Dans ce cas, il observe discrètement la carte avant de la proposer, soit en confirmant l’annonce qui a été faite (exemple : « Oui, c’est bien un cafard »), soit en faisant une nouvelle affirmation (exemple : « Mais non voyons, c’est une punaise! »).

Le joueur à qui la carte est proposée choisit à son tour entre l’accepter ou la repasser à un tiers, etc… Le dernier joueur est obligé d’accepter la carte et de dire si le joueur lui dit la vérité ou lui ment (voir point 1).

Le joueur qui pose la carte devant lui est celui qui entame le tour suivant.

La partie se terminera quand un joueur parvient à cumuler 4 cartes représentants la même bestiole ou lorsqu’un joueur doit entamer le tour suivant mais n’a plus aucune carte en main.

Dans les deux cas, le joueur concerné perd la partie et tous les autres gagnent.